Ou la création d'un territoire de danse

Oct & Nov 19

© Mathias Forge

Résidence

Jeanne Simone

L’air de rien

Ucel

Résidence d’écriture

Poursuivre l’enquête de l’écoute du dehors, mettre en jeu le corps d’un écoutant tenace et tenter une écriture qui fasse entendre le son. Mathias Forge visite la danse du musicien qu’il est et propose une pièce qui « prend en charge » littéralement la musicalité de l’endroit et du moment, en cernant le potentiel lyrique du lieu, et du type que l’on regarde. La musique peut advenir, l’air de rien. Une invitation à l’écoute comme une nécessité à prendre soin de sa propre solitude, environné-e du « reste », de sa rencontre sensible, pour ne pas dire sensuelle avec le monde, afin de s’orienter, se positionner, être attentif-ve et… composer.

Format accueille Mathias Forge pour une recherche en extérieur dans 3 villages partenaires et en studio à l’Espace Deydier. Les lieux seront visités, mis en jeu et en écoute dans des aller-retours
réguliers entre le dedans et le dehors.

À suivre Résidence de fin de création en mars 2020

Mathias Forge

Mathias Forge est musicien… a priori.
Il joue le trombone et les magnéto K7.
Ses rencontres avec Laure Terrier(cie Jeanne Simone) et Pierre Pilatte (cie 1watt) lui font faire de précieux détours.
Il s’implique alors de plus en plus physiquement dans la danse, l’action, la performance et le reste.
Il joue en duo avec Anouck Genthon (violon), fait des performances à la radio avec Anne Laure Pigache et poursuit sans limite l’enquête de l’écoute en étudiant le philosophie et la généalogie.

Jeanne Simone