Imprimer

5 juillet : soirée spectacles

FESTIVAL CHORÉGRAPHIQUE  #4
 
MAISON DU PARC / JAUJAC : SOIRÉE SPECTACLES
 
Tarif unique : 15 €
Bar et restauration sur place
 
18h30 / « Les lecteurs » de David Rolland - En accueil des spectateurs sur l’esplanade
Interprétation : Valeria Giuga et Aniol Busquets Julià

lecteurs cognac site-2Interprète et chorégraphe, David Rolland transforme les espaces qu’il rencontre en piste de danse. Il aime jouer, inventer, surprendre et surtout il aime rencontrer, rassembler les gens, avec comme crédo de leur faire éprouver la danse, mine de rien...

Comment courir au ralenti ? Découvrir la marche arrière ? Imiter votre voisin sans le regarder ? Prendre un drôle d’air tout en faisant des ombres chinoises ? Avoir une discussion passionnée avec une personne derrière vous ? Et tout cela en une heure ? Explications : muni d’un carnet écrit par le chorégraphe, laissez-vous guider par les indications et la voix off. Nul besoin d’être danseur professionnel pour suivre la plus improbable et la plus excitante des chorégraphies collectives. Attention : ceci n'est pas un bal, c'est une surprise-partie !

 

19h30 / « Naufrage » de Aude Lachaise
Interprétation : Aude Lachaise et Gilles Nicolas

naufrage-0"Je vais vous raconter une histoire, une histoire vraiment triste. C'est l'histoire de quelqu'un qui a un gros problème avec sa profession... à savoir il a développé une phobie pour son travail. Et bien sûr, c'est très gênant, parce que c'est son travail, celui qui le nourrit, celui qu'il a choisi et je dirais même surtout celui qu'il aime."

Aude Lachaise a travaillé comme interprète pour des chorégraphes au registre très divers comme Estzer Salamon, Robyn Orlin, Félix Rückert, Nathalie Pernette ou Olga Mesa. Elle s'intéresse également à la chanson et à la performance et crée un girls-band performatif : les Vraoums. En 2010, elle crée et interprète un solo, "Marlon, monologue sur le désir". Elle crée "La fille" avec Michaël Allibert pour le Sujet à Vif au festival d'Avignon 2012. Ses préoccupations tournent autour des questions de l'écriture textuelle qu'elle tente de mettre en scène grâce à ses outils chorégraphiques.
© Yves Mexme
Après avoir collaboré à la création du Lavoir Moderne Parisien en 1986, le chorégraphe Gilles Nicolas a joué sous la direction de Camilla Saraceni, Chantal Ackerman ou encore Adel Hakim. Il rejoint le Collectif DRAO en 2006 et chorégraphie notamment les spectacles de Lisa Wurmser, d'Elisabeth Chailloux, et Pierre Longuenesse. Il anime des ateliers au théâtre des quartiers d'Ivry, à l'Institut National Des Jeunes Aveugles et à la prison de Fresnes.

 

19h45 / « Espace Libre » de et avec Marie-Laure Caradec

Marie-Laure.Caradec"Espace Libre est mon premier solo, initié par la nécessité d'être au delà de mes expériences d'interprète.
Une nécessité de prendre la parole et de m'engager différemment. Un besoin de me questionner sur mon rapport à la danse. Ce qui m'a amené à faire l'expérience du vide : ne rien faire pendant des heures, mettre la musique à fond
pour ne pas me sentir seule, courir, partir et revenir pour libérer cette intensité d'énergie au delà de toute intention. Simplement manifester par le corps mon expérience intérieure, avec toute sa part d'indéfinissable."

Marie-Laure Caradec est interprète et pédagogue. Elle travaille auprès de différents chorégraphes dont Doriane Larcher, Herwann Asseh, Christine Roillet, Marie-Laure Agrapart, Véronique Grenon, Gaël Sesboué, Dominique Brun, Olivier Dubois...

 

20h15 / Pause repas - concocté par le chef Christian Gérard et les jeunes de la cuisine d'application du Home Vivarois à Ucel - Tarif : 10€

 

21h30 / « Konkretheit » de Loge 22

Interprétation : Marie Goudot, Thomas Michaux, Julien Monty, Michael Pomero, Adam Weig, Sandy Williams

Loge 22Pour Konkretheit, mot allemand signifiant concrétude, l’attention est portée sur un geste méticuleux et fonctionnel. C’est une étude sur les mécanismes d’une linguistique du geste, qui tente d’opérer un rapprochement entre l’écriture littéraire et l’écriture chorégraphique. Plus ou peut-être moins qu’une pièce, Konkretheit est conçu comme un recueil du mouvement concret. Prendre Déplacer Couper Porter Tailler Ecarter Joindre Creuser Tisser Marteler Ecraser Cueillir Souffler Accorder Frapper Servir Lâcher Insérer Soulever… Autant de gestes simples dont le mouvement ne se départit jamais de son but.

Konkretheit se construit module après module. Eux-mêmes composés de cellules autonomes agençables, ajustables, afin de créer des durées à lire et à relire, allant de l’Haïku jusqu’à l’épopée. Konkretheit devient alors un recueil de poèmes issus du concret.

Basé à Lyon, le Collectif Loge 22 est co-dirigé par Marie Goudot, Julien Monty et Michael Pomero. Loge 22 est un cadre de recherche et de création autour du mouvement rassemblant des auteurs et des interprètes ayant travaillé avec des chorégraphes tels que Russell Maliphant, François Laroche-Valière ou encore Anne Teresa de Keersmaeker.

 

22h30 / « Usually Beauty Fails » (extrait) de Frédérick Gravel

Interprétation : Frédérick Gravel et Brianna Lombardo

UBF  Denis FarleyLe duo extrait de « Usually beauty fails » traduit le paradoxe de relations que tout le corps appelle et que les esprits contrarient, il peaufine son esthétique de l’accident, faisant surgir le mouvement du conflit causé par une série de contraintes physiques. Combinaison de gestes chorégraphiés et de gestes-réflexes, la danse est le résultat d’une suite de frictions, d’accidents et de ratages qui révèlent la nature d’êtres doués d’une vitalité farouche et d’une indéboulonnable persévérance malgré ces échecs répétés. La danse est brute. La forte charge émotionnelle et sexuelle passe par les ventres et les regards. Corps dansants dans l’instant de l’instinct. Animalité et candeur de l’humain dépouillé des masques des apparences et des filtres du jugement.

Chorégraphe, danseur, musicien, éclairagiste, Frédérick Gravel est actif depuis une dizaine d’années sur la scène montréalaise. Il bouscule les structures de l’art chorégraphique en y intégrant divers éléments liés au rock et à la performance.

 
 
 
© Denis Farley

 

22h45 / « Chamber Dance » de Alban Richard

Interprétation : Alban Richard
Musique live : Laurent Perrier

Chamber dance  Agathe Poupeney« Chamber Dance » repose sur une complicité de longue date entre Alban Richard et Laurent Perrier. Conçue pour un espace restreint, dans une proximité avec le public, cette performance évolue dans le temps et en fonction des lieux qu’elle habite. Le danseur sculpte l’espace, en y développant une danse hantée et rythmée par des milliers d’images qui traversent notre inconscient, tandis que le musicien compose une matière sonore dense et continue.

Alban Richard, chorégraphe de la compagnie Ensemble l'abrupt qu'il fonde en 2000, forge ses outils de danseur à l’écart des cursus établis et travaille avec Karine Saporta, Christian Bourigault, Odile Duboc, Olga de Soto et Rosalind Crisp. Sa démarche artistique s'appuie sur une écriture aussi rigoureuse que sensible. Désireux de laisser au public une part active lors des représentations, Alban Richard n'hésite pas à s'appuyer sur les perceptions du spectateur, quitte à les perturber, au moyen d'un dispositif scénique efficace.

 

 © Agathe Poupeney

 

23h15 / Bal de clôture avec Cécile Tonizzo