Imprimer

Présentation du Festival chorégraphique Format

 

LE CONTEXTE GÉNÉRAL

Le festival est un espace de diffusion élaboré comme une œuvre chorégraphique, qui tente de renouer avec cette idée simple : la rencontre est au coeur de la création. 
Dans ce cadre, Format crée un espace d'échange et de fête autour de la danse contemporaine, en impliquant artistes, spectateurs, organisateurs, partenaires et territoire à proportion égales. Il s'agit par là de rompre avec une certaine tradition moderne de la culture, envisagée comme objet de consommation et redonner une place active, dynamique, donc politique, au spectacle et au spectateur.

Le festival propose une programmation exigeante, l’attention est portée sur des formes courtes, originales, étonnantes et esthétiquement variées, toujours accompagnées de modalités d’accueil et de réception. Il s’agit avant tout de cultiver le désir de s’inventer dans le temps présent d’un spectacle.

Le festival est une passerelle entre les saisons du programme FORMAT, il se co-construit avec un nombre important de partenaires locaux et veille à répondre aux enjeux de solidarité et de développement durable. Il s’articule à la manière d’un concentré du programme annuel par des propositions présentes dans la programmation comme des masterclass, les rencontres et débats avec les artistes, la découverte élargie de la culture chorégraphique, des projections de film... Le public retrouve alors certains artistes déjà venus dans le programme et d’autres qui le constitueront sur les saisons prochaines.

La politique tarifaire de l'évènement va dans le sens de l'accessibilité à un large public, avec des soirées en participation libre et la mise en place d'un tarif réduit. Dans une économie de moyen, l'association porte néanmoins une veille éthique sur la rémunération des artistes. Les propositions tarifaires qui leur sont faites sont élaborées en fonction du coût plateau, et sont égales pour tous. 

Performance participative 22Les Lecteurs22  Fredo Pijnaken  Festival Format convivialit  Grgoire Edouard  

Performance participative "Les Lecteurs" de David Rolland - Festival 2014 
© Fredo Pijnaken / Autres photos © Grégoire Edouard

 

* UNE COORDINATION DEPUIS DEUX MOTIFS

1. L'ITINÉRANCE CHORÉGRAPHIQUE

En terme de diffusion, Format œuvre à renforcer la circulation d’un réseau à l’autre, d’un territoire à l’autre, par un suivi du travail des compagnies et de leurs œuvres, favoriser les aides à la reprise et les séries. Pour renforcer la dynamique territoriale, Format propose une diffusion de pièces légères en itinérance, au cœur de villages majoritairement éloignés de l'offre culturelle. C’est une manière de poursuivre sa démarche de rapprochement, de lien, de proximité entre le public et les artistes, de cultivation des affinités pour un territoire populaire et poétique. Dans cette optique de circulation des œuvres et des équipes artistiques, Format initie ou participe à l'élaboration d'appels à projets ; elle constitue des commissions d'élus et d'acteurs culturels locaux et mutualise ses moyens avec d'autres acteurs culturels dans le cadre de réseaux nationaux.

2. LES TEMPS FORTS DE PROGRAMMATION

Le temps fort de programmation sur les grandes soirées en fin de semaine permettent de relier les accueils en résidence à la diffusion des œuvres crées. Ainsi se travaillent dans la continuité, les relations entre Format, les artistes et le public. Celui-ci permet d’approfondir les enjeux de la création, d'éclairer celle-ci de différentes manières et donc de mener à une meilleure appréhension des démarches artistiques et des esthétiques contemporaines.

Ces temps de programmation se déroulent dans une unité de lieu, sur lequel le public est invité à déamuler d'espaces en espaces. Ainsi, dans une alcove naturelle ombragée, se situe l'espace bien-être et ses masseuses. Plus loin, c'est au sein de l'espace ressources et librairie que des créateurs, micro-editeurs, écrivains, vous accueillent autour de leurs ouvrages et de ceux selectionnés par la librairie du coin. Encore ailleurs, c'est une radio en plein air aussi décalée que pertinante qui accueille les interview des artistes, organisateurs, festivaliers en live et en public. Et bien sur, les espaces restauration et buvette, faisant la part belle aux artisants et producteurs locaux.

 

rivage 0293 GE
Betty Tchomanga / "Rivage" - Cratère du volcan .... Festival 2015 © Guillaume et Laurie           Yann Lheureux et Eric Langlet / "J'embrasse pas" - Clède ... Festival 2013 @ Fredo Pijnaken
 
Festival Format 2013 au Domaine de Rochemure maison du Parc Naturel Rgional des Monts dArdche Grgoire Edouard blanc

Clint Lutes et Monica Gillette / "Misalliance" - Festival 2013  © Grégoire Edouard                      Vania Vaneau et Simon Dijoud / "Blanc" - Festival 2015 @ Guillaume et Laurie

 

* LA PÉRIODE

Le festival a lieu début juillet, dans un site naturel remarquable au cœur des Monts d'Ardèche. Ce début de période estivale permet d'accueillir locaux, professionnels et vacanciers, il permet également de bénéficier de l’impulsion d'autres festivals de danses majeurs en France. Le festival FORMAT se glisse entre le festival de Montpellier et d’Uzès et juste à l’ouverture de celui d’Avignon. Il s'inscrit ainsi comme une étape sur la route des grands rendez- vous festivaliers de la danse comme un moment privilégié de rencontres et de découvertes.

 

* LE CADRE

Le festival chorégraphique Format est d’abord un festival de plein air. La qualité des espaces de spectacle est l’une des clés de voûte de la construction du festival. Ainsi la dimension naturelle du site, où le vivant (végétal, animal) y est foisonnant et la question du point de vue omniprésente, est une caractéristique importante du festival.

Ce site est transformé par la scénographie des soirées, afin d’inviter le public et les artistes à une découverte singulière de l’espace qu’ils vont partager le temps du festival, et leur proposer une autre lecture du paysage et du patrimoine.

L'Ardèche, un cadre privilégié

Les ressources humaines et naturelles du département de l’Ardèche entrent en adéquation avec le ton du festival, et constituent le terrain d’expérimentation exceptionnel qui propose d’élargir l’espace et le temps au bénéfice de la création artistique et de la visibilité des oeuvres par le public.

En Ardèche, territoire sur lequel la danse est très peu représentée, il est possible de créer des contextes et d’inventer des modules de rencontres non balisés qui proposent différentes manières de regarder la danse, de revenir à la source d’une réflexion libre et dynamique. Aussi, l'absence de pré-supposé de la part des spectateurs et leur regard et écoute généreux, genère des échanges aussi riches et pertinents, que libres et spontanés ; la mise en réseau, la circulation des oeuvres et des artistes font rayonner ces réflexions hors du département.

 

jaujac030 maison du parc img 9023  small   FESTIVAL PALETTE  Festival Format  Grgoire Edouard
Maison du Parc - Jaujac                           Danse palette - Festival 2015 par Guillaume et Laurie            Site festival 2013 / Mise en lumières par Pascal Chassan © Grégoire Edouard 

 

2011-2012 : L’émergence d’un Festival chorégraphique en Ardèche.

Pour ses deux premières éditions, le Festival s'est fait itinérant, s'installant sur la commune de Vals les bains puis sur celle de Juvinas.
Ces éditions ont été un levier pour fédérer un public et des artistes autour de ce rendez-vous estival. Ces éditions étaient en cohérence avec le programme annuel des résidences itinérantes également à cette période.

Par ailleurs la coordination du Festival prend une grande part dans la coordination générale du projet annuel que développe l’association.
Son modèle itinérant, performant pour le lancement d’une identification territoriale, portait un potentiel de précarisation au regard de l’investissement nécessaire à la construction partenariale avec la ou les commune d’accueil.

Aussi au regard du développement du projet annuel et du Festival, il était important d’attacher le festival dans un lieu remarquable, et de lui permettre de trouver une vitesse de croisière afin de facilité une meilleure visibilité pour le public et une meilleure coordination pour l’équipe porteuse du projet.

 

2013-2016 : Un partenariat durable avec La maison du parc des Monts d'Ardèche

Depuis 2013, l'association Format et la Maison du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche ont engagé un partenariat, visant à développer la faisabilité, la visibilité et la pérennité du festival chorégraphique.
En effet, La Maison du Parc est une agence régionale, qui permet au festival de se réaliser sans être assujetti aux nombreux changements de politique locale, et de lui assurer ainsi une nécessaire pérennité. La récurrence de lieu participe à l'identification du festival et donc à sa visibilité, tant pour le public que pour les artistes et les partenaires institutionnels. C'est aussi pour la Maison du Parc un moyen supplémentaire de rayonner en et hors Ardèche.

La grande qualité d'échange entre l'équipe de Format et les chargés de mission du Parc agit en faveur d'une co-construction de l’événement à plusieurs égards.

L'espace naturel et bâti qu'offre la Maison du Parc est idéal pour la mise en œuvre d'un tel événement. La topographie des lieux permet de proposer au public une circulation entre différents espaces, ce qui inclut l'idée d'une (dé)marche, d'un cheminement vers, des notions qui entrent parfaitement en écho avec la place active du spectateur qui est défendue au sein du projet. Ses espaces bâtis se transforment en espaces de stockage pour le matériel technique et les denrées alimentaires, de travail et de restauration pour l'équipe organisatrice, ainsi qu'en loge pour les artistes. Sa situation permet aux festivaliers de se garer facilement. Son cadre naturel est un espace célébrant le vivant et l'être ensemble, propice à l'écoute et à l'interprétation poétique des propositions artistiques.

La Maison du Parc est située sur la même communauté de communes que la JETéE, lieu de pratique et ressources chorégraphiques investit par Format à l'année. Une cohérence territoriale qui permet à l'association de renforcer son identité locale, et de créer des passerelles pour amener le public à fréquenter la JetéE au cours de l'année. La grande majorité des actions conduites par Format bénéficie alors au dynamisme économique de l'Ardèche des sources et volcans.