Imprimer

Festival Format 5

 23 - 30 juin > Itinérance chorégrahique


30 juin - 3 juillet > Stage Grand Format


29 juin > Soirée d'ouverture


1er et 2 juillet > Les rencontres éclairées


Ven 3 juillet > "Boire les longs oublis
"

Sam 4 juillet > Soirée spectacle


Infos pratiques

 

 EDITO 2015

Le festival Chorégraphique Format est un précipité, changeant de visage à chaque édition et révélant un concentré de toute l'activité menée durant l’année.

Le festival Chorégraphique Format est ce territoire de danse hors les murs, à géographie variable, s’ajustant pour être à la fois au plus près de vous et là où vous ne l'attendez pas.

Chaque édition du festival est un pari, comme celui que nous faisons sur l’avenir en tentant d'inscrire la danse dans sa dimension plurielle sur ce territoire.

Nous avons mis au cœur de cette édition le rapport direct à nos sensations de spectateurs, pour tenter de tordre le cou à l’idée reçue qui associerait art chorégraphique et hermétisme.

Considérant que la déroute et l’interrogation font partie de notre chemin commun, nous avons arpenté, questionné, fait vibrer les sols et les démarches pour vous proposer une programmation éclectique aux pointes de ce triangle d’or que forment Meyras, la JETéE et Jaujac.

Traverser les villages d’Ardèche avec l’arrogance et la naïveté d’ »Agreste et Bucolique » de Robin Decourcy, vivre l'intensité de « Boire les longs oublis » d’Alban Richard comme une immersion dans le gouffre de la mémoire, marcher sur les traces du volcan pour rejoindre « Le rivage » de Betty Tchomanga, faire face au plateau vierge de la cour du château, griffer l'espace de la fougue mythologique de CAIN par Sébastien Perrault, croquer les chips craquantes du jeune et vivifiant collectif ÈS, éprouver le pari fou d’une avant-première du « Jour de la bête » qu'Aina Alegre expose avant même de l'avoir créé, contempler les parures et la poésie polymorphes d’un corps avec « Blanc » de Vania Vaneau.

Vous serez accompagnés tout au long de la traversée, pour n'être pris ni au sérieux, ni au dépourvu dans ce navire joyeux, par « celui dont on cache le nom », l'agiTateur W., explorateur chevronné de contrées dansantes et par Caroline Châtelet, critique engagée des arts de la scène.

Enfin, vous trouverez sur cette route bien des havres, des parenthèses dans lesquelles vous pourrez vous faire masser, vous pourrez écouter, débattre, lire, commenter, interroger, déguster manger, boire et même... Ô joie ! Danser.

Par la mise en œuvre de tous ces possibles, de ces accès, lectures, appréciations, expériences pluriels de spectateurs, nous espérons transformer ensemble l’interrogation et l’immobilisme en culture commune, en activisme partagé. Soyez les bienvenus sur le pont de cette cinquième édition !