Imprimer

Venir en résidence

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 07 811 07 836

 

LE PROJET ASSOCIATIF

Format a pour but la promotion et le développement de la danse contemporaine en Ardèche auprès d’un large public.

Il s’agit de créer une dynamique culturelle sur le département en œuvrant principalement pour le soutien à la création artistique et la diffusion d’œuvres, l’éducation, la formation et la transmission, par l’intermédiaire d'événements croisés, de production de spectacles, d'actions pédagogiques, de résidences, de mise en réseau…

Son projet tente de répondre aux problématiques liées au soutien des artistes et de la création chorégraphique, à la diffusion de la danse contemporaine, au développement des publics, à l’accessibilité à la culture chorégraphique en secteur rural, ainsi qu'au développement d'une forme d'organisation répondant aux particularités du territoire dans lequel il s’inscrit.

Format est une association loi 1901 porté par un conseil d'administration impliqué et une équipe salariée singulière et engagée, qui travaillent ensemble la relation entre ceux qui viennent voir la danse, ceux qui la pratiquent et ceux qui la créent.

 

Le soutien à la création

L’artiste fait l’art, il n’est pas une interface entre une pensée sur l’art et le public.

La résidence est une des réponses qui peut être apportée dans un climat qui pousse l'artiste à produire plus, plus vite, plus visiblement, lui suggérant de répondre à des commandes spécifiques, aux attentes immédiates du public, et à s'aligner sur les esthétiques majoritaires et sur les lois du marché. Aussi, toute évaluation du travail des compagnies reposant sur les seuls critères quantitatifs et économiques annule le fondement même du geste artistique.

Format soutient la création par la résidence, lieu du fondement du geste artistique, en direction des artistes chorégraphiques.

Pour chaque saison s’énonce un fil rouge de programmation proposant au public un prisme de lecture éclairant la culture chorégraphique. C'est par ce prisme que s'opère le choix des projets artistiques accueillis en résidence.

Par exemple, la ligne de programmation 15-16 s’est construite depuis la question : Quelles relations la danse entretient-elle avec d’autres arts ? (la littérature / la musique / les danses sacrales…)

Les résidences se co-construisent en concertation avec les équipes choisies. Ensemble, s’invente l’adéquation indispensable entre les besoins de l'artiste, la démarche accueillie et le projet de FORMAT. Cette co-construction induit la durée de la résidence, constitue le contenu des temps de rencontre avec le public (instantanés-sorties de résidence, enseignement, chronique radio…) et définit la demande en terme d'accompagnement et de ressources (regard artistique extérieur et accompagnement administratif, technique et logistique ; références bibliographiques et autres supports à la création).

 

LES MODALITÉS D'ACCOMPAGNEMENT

 

Les résidences de création (en moyenne 3/an)

(Délai maximum de réponse : avril pour un accueil sur la saison suivante, soit d'octobre à mai)

  • Accès au studio pendant deux à trois semaines,

  • Accès aux différentes ressources du lieu (matériels et accessoires, documentation, mise en lien professionnel...),

  • Apport en coproduction,

  • Prise en charge des frais de résidence (déplacement, hébergement, repas),

  • Accompagnement artistique, logistique, technique et/ou administratif, selon les besoins.

  • Support en communication (flyer, affiche, presse, mailing, site web...)

Les résidences de création sont véritablement reliées à des actions de médiation. Emission de radio, cours de pratique amateur régulier,  sortie de résidence, etc. sont les modalités de rencontre qui sont proposées au public par chaque compagnie accueillie. A cet éventail peut s'ajouter la diffusion des œuvres connexes des artistes accueillis, telles que concert, lecture, spectacle... dans ou hors les murs.

Afin de ne pas confondre les temps portés vers l'extérieur et le temps nécessaire au travail de la compagnie, les actions de médiations ne sont, dans la mesure du possible, pas comprises dans le temps de résidence mais bien ajoutées à celui-ci, ou ne dépassent pas 20% du temps de présence des artistes sur le territoire.

Les artistes-résidents sont rémunérés pour les actions générant un produit financier (cours de pratique amateur, atelier-brunch, journée de formation professionnelle...). Les actions de communication (émission de radio) ainsi que la sortie de résidence sont considérées comme des contreparties.

L'ouverture publique lors des sorties de résidence, L'instantané, ne constitue pas une représentation. Il se fait en entrée libre et s’accompagne d’un temps d'échange avec le public. Il s'agit ici d'ouvrir des espaces de rencontres privilégiées entre artistes et public, des espaces de dialogues sur un travail à l’oeuvre, pour un échange plus libre et moins hiérarchisé autour des questions de culture entre celui qui la fabrique et celui qui la reçoit.