Ou la création d'un territoire de danse

Ven 12 juin

© Hervé Plumet

Bouillon de culture

LE FIL

Médiathèque Jean Ferrat • Aubenas

Causerie performée

Ven 12 juin • 18h30/20h • Médiathèque Jean Ferrat • Aubenas

Dans le cadre de l’Aide à la recherche et au patrimoine en danse du Centre National de la Danse, en 2011, Sylvain Prunenec tentait d’analyser certains mécanismes de la conscience qui sont en jeu dans les processus d’interprétation en danse, leur possible visibilité, et la capacité du danseur à les susciter ou simplement à les laisser se manifester. La mémoire et l’oubli, l’intentionnalité ou la déprise, le sentiment d’être un ou multiple, deviennent des outils pour le danseur, riches de potentialités sans cesse renouvelées. Progressivement, grâce à des invitations à des colloques (Les Carnets Bagouet 2013, Association des Chercheurs en Danse 2014), ou à des formes spectaculaires (Le sujet des sujets – Festival d’Avignon 2017), cette recherche a pris la forme d’une performance (45 mn).

Sylvain Prunenec, Sophie Laly et Ryan Kernoa sont accueillis en février et juin en résidence de création à l’Imaginaïre à Lussas autour du projet 48ème parallèle pour en faire émerger plusieurs formes : un récit solo du danseur-voyageur, une installation vidéo exposée en juin à la médiathèque Jean Ferrat, une randonnée chorégraphique sur la ligne de partage des eaux, etc. Il propose ce bouillon de culture chorégraphique performé en parallèle !

Sylvain Prunenec

Sylvain Prunenec, danseur, a été interprète pour Odile Duboc, Dominique Bagouet, Trisha Brown, Boris Charmatz, Christian Rizzo, Deborah Hay, Olivia Grandville, Fanny de Chaillé, Dominique Brun. Depuis 1995, au sein de l’association du 48, Sylvain Prunenec crée ses propres pièces. Ces créations l’amènent à collaborer avec des artistes divers : le poète Anne-James Chaton, l’écrivain Mathieu Riboulet, les plasticiens Clédat & Petitpierre, le vocaliste-improvisateur Phil Minton, le metteur en scène Éric Didry, le compositeur Sébastien Roux, la vidéaste Sophie Laly… Parmi ses créations, on peut citer : Gare ! un solo sur les thèmes de l’amour, de la pulsion criminelle et de l’extase sexuelle, 2011 ; Le cas Gage ou les aventures de Phineas en Amérique, 2012 ; Vos jours et vos heures, inspirée du roman Les vagues de Virginia Woolf, 2015 ; Zugunruhe, état d’agitation avant la migration, 2017. Il déploie aujourd’hui un projet intitulé 48ème parallèle. Après une traversée de cinq mois du continent eurasien (été 2019), à pied, en bus et en train, de la pointe du Raz à l’ile de Sakhaline en Russie extrême-orientale, au cours de laquelle des danses sont proposées sur des places publiques aux passants, Sylvain Prunenec et ses collaborateurs – Sophie Laly à la vidéo et Ryan Kernoa au son – inventent des formes (films, performances, installations, prome-nades et randonnées) qui rendent compte de ce voyage, des paysages traversés et des paroles échangées.

En accès libre • Médiathèque Jean Ferrat • Aubenas


Evénements associés