1. 2023/2024
  2. Danser
  3. Création amateur

Création amateur

Joanne Leighton / Cie WLDN

Songlines #extrait

Aubenas & Jaujac

Un groupe de 12 danseurs·euses amateur·es de Format s’engage dans la recréation d’un extrait de la pièce Songlines avec la compagnie WLDN et le soutien du dispositif « Danse en amateur et répertoire » du Centre National de la Danse.

En 2015, Joanne Leighton débute un cycle de création qui donnera lieu à une trilogie avec 9000 Pas (2015), sextet dansé sur un parterre de sel, sur la musique Drumming de Steve Reich ; Songlines (2018), pièce pour huit danseur·euses, créée sur la composition musicale In C de Terry Riley, qui saisit le mouvement fondateur et perpétuel de la marche ; et People United (2021), pièce pour 9 interprètes qui pose nos gestes comme fondation du collectif.

Dans cette trilogie consacrée aux mouvements universels, Joanne Leighton s’appuie pour Songlines sur les « sentiers chantants » de la culture aborigène : un labyrinthe de chemins invisibles – des lignes, des traces – qui sillonnent l’Australie et sont connus comme « Empreintes des ancêtres ».

Parcours de création

Les 15 premières minutes de la pièce ont été choisies pour la recréation avec les amateur·es, permettant un travail de groupe et d’écoute collective, une exploration individuelle, et une pratique d’une grande physicalité.

Le processus de création se déroulera lors de 4 we de transmission entre janvier et mai 2024 avec Joanne Leighton, Alexandre Da Silva et Marie Fonte. Une journée de contextualisation en, ouverture du cycle propose aux 12 danseurs·euses amateur·es de se familiariser avec les matières de la pièce : contexte de création, éclairage sur la trilogie et les débuts de la marche en danse, temps de pratique collective de marche en nature.

Des rendez-vous publics ouverts à toutes et tous

Deux rendez-vous de culture chorégraphique à la médiathèque Jean Ferrat sont dédiés au décryptage de cette œuvre de répertoire :

+ Ven 26 janvier – 18h30 Conférence Dansée avec Joanne Leighton

+ Ven 3 mai – 18h30 Performance-Lecture avec Marie Fonte

Et deux occasions de découvrir l’extrait recréé par le groupe des amateur·es :

+ Dim 26 mai – 17h Nos Songlines dans les jardins de la Maison du Parc à Jaujac

Une version inédite et in situ créée spécialement pour Format. Les 12 danseurs·euses amateur·es amorcent les 15 premières minutes de la pièce, puis dans un mouvement convergent, 6 artistes de la Cie WLDN s’unissent pour à leur tour, en danser l’intégralité !

+ Sam 15 juin Présentation de la recréation dans le cadre des Rencontres Nationales du CND au Manège à Reims

Joanne Leighton / Cie WLDN

Joanne Leighton est une chorégraphe et pédagogue belge, d’origine australienne, installée en Île-de-France, dont la démarche artistique compose pièce après pièce, une danse originale et évolutive. Ses créations sont liées les unes aux autres, comme sa récente trilogie, pour grand plateau, autour des gestes universels : 9000 Pas, Songlines et People United, traversée par des gestes de rassemblement, fondateurs d’un collectif. En s’appuyant sur les enjeux écologiques actuels, elle crée en 2023 un jeune public, Le chemin du wombat au nez poilu, pour raconter l’histoire de la « Terre-Mère », de la faune et de la flore de ce grand pays lointain d’Océanie, l’Australie. Joanne Leighton s’engage aussi dans des créations d’œuvres in situ, hors des salles de spectacle, dans des lieux patrimoniaux ou encore pour des espaces naturels et urbains. Elle créé des pièces participatives, impliquant les citoyens à l’échelle de leur ville, comme We, the people, pièce participative pour 40 habitants et Les Veilleurs : une personne chaque matin et une chaque soir veille sur sa ville et sa région pendant une heure, au lever et au coucher du soleil, et ainsi de suite pendant 365 jours. Cette œuvre chorégraphique pour 730 participants joue sans discontinuité depuis plus que 10 ans en France, Allemagne, Pays-Bas, Autriche et Royaume-Uni. Pédagogue internationalement reconnue, Joanne Leighton donne régulièrement des cours, ateliers, et conférences autour de son travail artistique. En 2020, Joanne Leighton est nommée Officier de l’ordre des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture.

Marie Fonte

Marie Fonte est chorégraphe et danseuse et prête régulièrement son regard pour des projets dans le champ de la danse et du cirque. Formée au CNDC d’Angers, elle y rencontre Yoann Bourgeois et entame avec lui une réflexion sur la création de spectacles et sur la manière de penser un processus singulier de travail. Ces premiers échanges serviront de préfiguration pour la création de la Compagnie Yoanne Bourgeois. Parallèlement, elle est interprète pour Manolie Soysouvanh et Mathias Poisson, Annabelle Bonnery ou Jean-Claude Gallotta. Ces multiples expériences et collaborations sollicitent en elle le désir de défendre son art comme une matière musicale, où le travail de rythme et d’agencement permet par ricochet, l’émergence de sens. En 2010, mue par ces questions et souhaitant quitter sa seule activité d’interprète, elle suggère d’implanter la compagnie Yoann Bourgeois à Grenoble et s’engage dès lors entièrement dans la création de la compagnie en prenant part pendant 8 ans à l’ensemble des projets (2010-2018) en co-écrivant avec Yoann Bourgeois de nombreuses pièces : Cavale, Fugue/Balles, Fugue/Table, L’art de la Fugue, Fugue/Trampoline, Wu-wei, La balande de lévité, Minuit, Celui qui tombe. Poussée par des désaccords d’ordre éthiques, esthétiques et philosophiques, elle quitte définitivement l’ensemble de ces projets en 2018 et met fin à cette collaboration. Depuis 2014, elle collabore étroitement avec Joanne Leighton en tant qu’interprète et/ouassistante artistique. Elle travaille également avec le Galactik Ensemble, la compagnie HMG, Chloé Moglia ou encore Catherine Contour.

Alexandre Da Silva

Parallèlement à des études de Lettres, Alexandre découvre la danse contemporaine et poursuit sa formation au CNDC d’Angers. Son parcours d’interprète le conduit à rencontrer diverses esthétiques notamment en travaillant avec Sylvie Pabiot, Jonathan Schatz, Manolie Soysouvanh et Matthias Poisson, Geisha Fontaine et Pierre Cottreau, Joanne Leighton, Arthur Perole, Thibaud Le Maguer, Mylène Benoît et Catherine Contour. Il entame une formation en langue des signes française (LSF) qui débouche sur la préparation d’une licence en sciences du langage. Conjointement à cette problématique, il initie un travail autour dusample, tentative de questionner l’obsession et sa régularité, qui trouvera une première itération dans la réalisation de Pop Obsession, totem musical présenté lors des Journées Jouables, initiées par Cap 15 à Marseille, coécrit le projet Simulation(s), performance autour de l’image, et suit parallèlement le programme Transforme dirigé par Myriam Gourfink à l’abbaye de Royaumont. Invité par le CAC Brétigny, il initie le projet [bʁe.ti ̪.ˈɲi syʁ ˈɔʁʒ], dont découle le projet Monuments, pratique participative générée en regard du contexte de la ville de Bretigny-sur-Orge. Pour le lancement de 13/13, Villégiature d’Art Contemporain, il crée la performance Fragments. En 2012, il initie ses premières collaborations autour de la dramaturgie en danse en accompagnant plusieurs projets chorégraphiques en qualité de collaborateur artistique. Ces expériences trouvent résonance et continuité aujourd’hui dans le travail d’Arthur Perole, Marion Carriau et récemment dans l’accompagnement du projet expérimental Faire Monde de Mylène Benoit.

Jan > Juin
© Laurent Philippe

Événements associés